AMOUREUSE D’UN JIHADISTE, UNE JEUNE RUSSE RISQUE LA PRISON POUR “TERRORISME”

0
423

Au milieu de policiers en gilets pare-balles, une jeune fille de 20 ans, au visage poupin et aux cheveux noirs docilement tressés, serre dans ses mains des notes manuscrites.

Varvara Karaoulova, étudiante en philosophie à la prestigieuse université d’Etat de Moscou (MGU), comparaît depuis une semaine devant un tribunal militaire pour avoir, il y a un an, voulu rejoindre son amoureux en Syrie, où il combat dans les rangs de l’organisation Etat islamique (EI).

Arrêtée en Turquie alors qu’elle s’apprêtait à passer la frontière syrienne, la jeune fille risque jusqu’à cinq ans de prison pour avoir voulu rallier “une organisation considérée comme terroriste par les lois russes”.

“Je n’ai rejoint aucune (organisation), je ne suis pas une terroriste et je n’ai absolument jamais voulu en devenir une”, a-t-elle déclaré lors de l’ouverture de son procès le 5 octobre, selon l’agence de presse russe Interfax.

Lire la suite

PARTAGER SUR

AUCUN COMMENTAIRE