AMOUREUSE D’UN JIHADISTE, UNE JEUNE RUSSE RISQUE LA PRISON POUR « TERRORISME »

0
274

Au milieu de policiers en gilets pare-balles, une jeune fille de 20 ans, au visage poupin et aux cheveux noirs docilement tressés, serre dans ses mains des notes manuscrites.

Varvara Karaoulova, étudiante en philosophie à la prestigieuse université d’Etat de Moscou (MGU), comparaît depuis une semaine devant un tribunal militaire pour avoir, il y a un an, voulu rejoindre son amoureux en Syrie, où il combat dans les rangs de l’organisation Etat islamique (EI).

Arrêtée en Turquie alors qu’elle s’apprêtait à passer la frontière syrienne, la jeune fille risque jusqu’à cinq ans de prison pour avoir voulu rallier « une organisation considérée comme terroriste par les lois russes ».

« Je n’ai rejoint aucune (organisation), je ne suis pas une terroriste et je n’ai absolument jamais voulu en devenir une », a-t-elle déclaré lors de l’ouverture de son procès le 5 octobre, selon l’agence de presse russe Interfax.

Lire la suite

PARTAGER SUR

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE